Aller au contenu principal
Publié le 16 mars 2022 à 11:01

Enquête sur la gestion des forêts du Québec

Jeudi 17 mars 2022 à 21 h


Dans plusieurs régions du Québec, des citoyens comme des chercheurs dénoncent la gestion des forêts qui semble dictée par les intérêts à court terme de l’industrie. Deux reportages de la journaliste Priscilla Plamondon Lalancette et du réalisateur Martin Movilla soulèvent des inquiétudes légitimes à Enquête, demain, le jeudi 17 mars 2022 à 21 h sur ICI TÉLÉ.

Le Far West du Québec
L’abandon massif des chemins forestiers représente un danger pour la sécurité des Québécois et provoque des dégâts environnementaux d’une ampleur insoupçonnée. Ces routes peuvent parfois devenir meurtrières. De 2011 à 2020, 650 accidents avec blessures ont été recensés ainsi que 36 décès, dont celui d’un jeune infirmier travaillant auprès des Cris qui a eu le malheur de suivre un chemin délabré recommandé par son GPS. Par ailleurs, des milliers de tonnes de contaminants se retrouvent dans nos cours d’eau à cause des infrastructures sans surveillance qui tombent en lambeaux. Les saumons de la Gaspésie, par exemple, pourraient en faire les frais.

Aux quatre coins de la province, des gens dénoncent la négligence du gouvernement et une gestion des forêts qui ne tient pas la route. En comparaison avec la Colombie-Britannique, où nous avons constaté des pratiques plus sécuritaires et écologiques, le Québec accuse un retard de 25 ans.

Une excuse tordue
La tordeuse des bourgeons de l’épinette est l’ennemie jurée de l’industrie forestière parce qu’elle s’attaque à la ressource convoitée : le bois. Et pour combattre cette menace, le ministère des Forêts décrète l’équivalent des mesures de guerre qui lui permettent d’outrepasser la loi sur l’aménagement durable des forêts. Il va même jusqu’à signer des ententes secrètes avec des compagnies forestières pour vendre le bois à bas prix au détriment des contribuables. Contrairement à son nom, la tordeuse s’attaque aux sapins, mais on révèle qu’en prétextant combattre l'infestation, l’industrie coupe surtout des épinettes saines beaucoup plus rentables.

Pour des citoyens, des scientifiques et des lanceurs d’alerte de partout au Québec, l'épidémie de tordeuse est devenue l’excuse politique et économique parfaite qui permet à l'État de favoriser l’industrie aux dépens de l’environnement et de l’avenir de nos forêts publiques.

Deux reportages qui soulèvent des questions pertinentes sur la gestion des forêts du Québec à Enquête demain, jeudi 17 mars 2022 à 21 h, samedi et mardi à 13 h sur ICI TÉLÉ ainsi que dimanche à 18 h 30 sur ICI RDI. On trouvera aussi des informations supplémentaires sur Radio-Canada.ca/enquete où les émissions sont offertes en rattrapage.

Animatrice : Marie-Maude Denis
Réalisateur-coordonnateur : Alain Abel
Rédacteur en chef : Luc Tremblay

- 30 -