Aller au contenu principal
Publié le 9 novembre 2022 à 6:55

Laissez-nous raconter - La docusérie en primeur sur ICI TÉLÉ

Les samedis à 21 h, dès le 19 novembre 2022


Pour la première fois à la télévision et dans les médias numériques, les 11 Premiers Peuples au Québec - Abénakis, Anishinabe, Atikamekw, Eeyou (Cri), Innu, Inuit, Mi’kmaq, Kanien’kehà:ka (Mohawk), Naskapi, Wendat et Wolastoqiyik (Malécite) – nous racontent, à leur manière et de leur point de vue, qui ils sont : leurs visions du monde, leur lien au Territoire, leurs spiritualités, leurs histoires millénaires, la beauté de leurs langues et de leurs cultures, leurs blessures, leurs luttes, leurs victoires et leurs espoirs. La docusérie originale Laissez-nous raconter, réalisée en quatre épisodes par Kim O’Bomsawin, sera présentée les samedis à 21 h sur ICI TÉLÉ, du 19 novembre au 10 décembre 2022.

 

« Pour enrichir notre grand récit collectif, décoloniser l’Histoire et nos esprits, honorer les Ancêtres et la Terre-Mère, Laissez-nous raconter est une célébration de notre résistance, de notre résilience et de notre renaissance. » - Kim O’Bomsawin, réalisatrice.

 

La réalisatrice abénakise Kim O'Bomsawin et son équipe, composée majoritairement d’artistes et artisans autochtones, ont parcouru plus de 30 000 kilomètres entre septembre 2020 et mai 2022 pour créer cette série comme une immense fresque qui éclaire le passé, le présent et l’avenir. Que ce soit en auto, en avion, en hydravion, en hélicoptère, en train, en skidoo, en canot, en VTT ou en traîneau à chiens, l’équipe a visité une trentaine de communautés et villages dans les territoires aujourd’hui appelés Québec, Nouveau-Brunswick, Ontario, Maine. 

 

Le récit se déploie en quatre épisodes thématiques d’une heure : Le territoire, L’identité, La spiritualité, La réparation. Tel un relais, une centaine de femmes et d’hommes de toutes les générations, issus des 11 Premiers Peuples, prennent le bâton de parole en langues autochtones, en français et en anglais, avec humour, sagesse et générosité. D’autres s’expriment par la danse, la musique, l’animation, le slam. Des images d’une beauté saisissante rendent hommage au territoire qui est au cœur de leurs identités, leurs croyances et leurs savoir-faire. 

 

Produite par Francine Allaire pour Terre Innue, la production de cette série a été accompagnée d’un cercle aviseur formé de membres des 11 Premiers Peuples respectueux du Protocole des valeurs et pratiques autochtones. La série a nécessité un vaste chantier de recherche mené par Nancy Marcotte entourée d’une douzaine de recherchistes autochtones dans une trentaine de communautés des 11 Premiers Peuples. Plus de 200 heures de matériel ont inspiré l’équipe de scénaristes réunissant Geneviève Albert (Noémie dit oui), Alexandre Bacon (Ashukan), Mathieu Fournier (collaborateur de Serge Bouchard), Guillaume Lonergan (Audrey est revenue), Kim O’Bomsawin (Je m’appelle humain) et Pepper O’Bomsawin (Skindigenous). La narration est portée par la poète, autrice, animatrice de balados décolonisants innue de Mashteuiatsh, Marie-Andrée Gill.

 

Les quatre épisodes de Laissez-nous raconter seront diffusés successivement les samedis 19, 26 novembre, 3 et 10 décembre 2022 à 21 h, en primeur sur ICI TÉLÉ et en rattrapage sur ICI TOU.TV. La série sera également présentée en janvier 2023 sur ICI RDI.

 

L’expérience télé se prolonge sur radio-canada.ca/laisseznousraconter où l’on trouve des entrevues, plusieurs capsules exclusives, la musique thème de l'émission, des photos de tournage et la présentation des membres de l’équipe et des protagonistes.

 

Idée originale : Réginald Vollant, et Ian Boyd
Réalisation : Kim O’Bomsawin
Narration : Marie-Andrée Gill
Recherche : Nancy Marcotte
Scénarisation : Geneviève Albert, Alexandre Bacon, Mathieu Fournier, Guillaume Lonergan, Kim O’Bomsawin, Pepper O’Bomsawin 
Musique originale : Hugo Perreault et Studio Makusham, Mani-utenam
Direction photo : Hugo Gendron
Son: Lynne Trepanier, Luc Raymond, Bernard Gariépy Strobl
Montage: Alexandre Lachance et Mélanie O'Bomsawin
Animations et Motion Design : Étienne Deslières, DBCOM Studio
Signature graphique : Sébastien Aubin
Productrice : Francine Allaire 
Producteurs exécutifs : Francine Allaire, Alexandre Bacon, Ian Boyd, Kim O’Bomsawin, Josée Rock et Florent Vollant
Production : Terre-Innue 

 

La série Laissez-nous raconter est rendue possible grâce au soutien de nombreux partenaires, dont Radio-Canada et CBC, le Fonds des médias du Canada, le Fonds Québecor, le Conseil des arts du Canada, le Fonds Documentaire Rogers, la Société du Plan Nord, le Secrétariat aux relations avec les Premières Nations et les Inuit (SRPNI), Off the Fence B.V. et la SODEC (Société de développement des entreprises culturelles), crédit d'impôt du Québec et le crédit d'impôt pour production cinématographique ou magnétoscopique du Canada. Et les commanditaires Air Inuit, Quartz.Co., Musique Nomade, Pourvoiries Moisie-Nipissis et Haute Moisie. 

 

De nombreux Conseils de bande et organismes politiques et socio-culturels des 11 Premiers Peuples ont accordé leur précieux soutien à la fabrication de la série qui fut aussi un terrain de compagnonnage et de mentorat pour de jeunes Autochtones débutant dans l’univers des médias. Un Cercle d’aviseurs autochtones a guidé la mise en œuvre de ce projet produit en suivant des Protocoles respectant les valeurs et pratiques des Premiers Peuples. 

La série télé fait partie d’un grand projet transmédia aux multiples facettes. Premier projet du genre à rassembler autour d’un objectif commun des voix autochtones des 11 Premiers Peuples, Laissez-nous raconter se décline en différents formats multiplateformes : balados, Grands Entretiens radio, site web, film dôme immersif pour le Planétarium Rio Tinto Alcan de Montréal, expositions, guides pédagogiques. 

 

Laissez-nous raconter - Les épisodes

 

Épisode 1 : Le territoire

11 Premiers Peuples, 11 territoires, 55 communautés. Pour comprendre qui nous sommes, on doit absolument connaître notre lien intime avec le Territoire. Un territoire immense et partagé entre Nations. C’est le cœur battant de nos identités, de nos croyances et traditions.

 

Épisode 2 : L‘identité

11 Premiers Peuples, 11 cultures, 11 langues. Laissez-nous raconter la beauté de nos langues, de nos cultures et savoir-faire qui se transmettent depuis des millénaires grâce à la tradition orale et aux porteurs de savoirs. Les politiques assimilationnistes et colonialistes menées par John A. MacDonald n’auront pas vaincu ni anéanti les Premiers Peuples.
 

Épisode 3 : La spiritualité

11 Premiers Peuples, une même vision du monde en Cercle, en connexion avec le vivant. Malgré l’interdiction par le gouvernement et l’Église de pratiquer nos rituels et cérémonies, nos spiritualités sont toujours vivantes. 
 

Épisode 4 : La réparation

Avant la colonisation, les 11 Premiers Peuples possédaient leurs propres systèmes de gouvernance au cœur desquels les femmes jouaient un rôle principal. Aujourd’hui, pour les générations futures, elles luttent pour des valeurs universelles telles l’écologie, la discrimination, la gouvernance et la souveraineté alimentaire. 

 

Mot de la réalisatrice

Kim O’Bomsawin

Laissez-nous raconter est une célébration de notre résistance, de notre résilience et de notre renaissance.

Tel un relais, Laissez-nous raconter donne le bâton de parole à une centaine de femmes et d’hommes de toutes les générations, issus des Premiers Peuples, qui nous parlent de qui nous sommes, dessinant et incarnant ainsi une immense fresque. Avec eux, nous posons les bases d’un projet nécessaire en rassemblant des gens d’horizons et de disciplines multiples, tous unis autour d’un projet, d’une nouvelle lecture de l’Histoire, et d’une nouvelle façon de la raconter. Et si, grâce à notre projet, le public a une meilleure idée de nos systèmes de valeurs, de nos mythes fondateurs, de nos croyances et de notre lien au territoire, nous aurons fait un immense pas vers la transformation des relations entre Autochtones et Allochtones. 

En tant que réalisatrice autochtone, cette série est pour moi une opportunité professionnelle exceptionnelle : participer à la décolonisation de notre Histoire, voire à la réécriture d’une histoire collective qui soit véritablement inclusive. À titre personnel, je n’ai moi-même pas pu apprendre les histoires que nous allons vous raconter, je n’ai pas eu la chance de les découvrir en grandissant. Il s’agit donc autant d’une quête personnelle que professionnelle.

 

À propos de Terre Innue 

Terre Innue est une société de production autochtone fondée par feu Réginald Vollant et Ian Boyd en 2010 à Mani-utenam ayant son siège social à Wendake. Ses actionnaires sont des Autochtones : Alexandre Bacon, Kim O’Bomsawin et Florent Vollant. Terre Innue produit des documentaires et des fictions pour tous les médias et plateformes. Ses objectifs sont de raconter des histoires du point de vue autochtone, de valoriser les cultures et les langues des Premiers Peuples, de favoriser le développement d’une industrie audiovisuelle autochtone et d’assurer l’apprentissage et la formation professionnelle de la relève autochtone. Ses productions en cinéma, télévision, radio et médias numériques sont saluées par la critique et le grand public et remportent des prix au Canada et à travers le monde.

 

-30-


Contenus reliés

Série documentaire